La ville de Buffalo Bill

Michel Vacle Amerique du nord, Etats Unis Laisser un commentaire

CODY

Comme chaque année en fin de voyage, Michel se relâche un peu. Il prévoit de finir le site à la maison, mais, chaque année, il n’en fait rien…

Alors, notre passage, l’an dernier, dans la petite ville de Buffalo Bill : Cody, est passée à la trappe. Tout bien réfléchi, c’est impossible, alors comme notre saison 2019 commence par une longue traversée assez monotone de Las Vegas à Miami, le temps ne manque pas pour réparer cette erreur.

Pas trop de texte, mais des photos vous mettront dans l’ambiance de cette ville crée par Buffalo Bill.

Commençons par le musée érigé à la gloire de cet homme extraordinaire qui après avoir participé à l’extermination des bisons d’Amérique du nord, a sans doute voulu se racheter avec son cirque en tournée Européenne  (pour ceux que ça intéresse, allez voir sur internet, l’histoire de son cirque est assez bluffante avec des scènes du Far-West qui ont traversé l’atlantique début 1900 )

Une grande part est faite aux indiens de la région, les Sioux

avec des personnages comme « White Horse » rendus célèbres par les westerns

La photo d’une délégation de chefs indiens venus à la capitale dans l’espoir de conserver un petit quelque chose de leurs terres. On connait la suite…

Des scènes Grandeur nature très réussies

De superbes vêtements, en 68, Michel aurait bien voulu avoir les mêmes

Quelques tenues de femmes également

des portes bébés tout mignons

et pour finir, les tenues d’apparat des chefs

et les pipes tomahawk du genre si tu fais la paix, on la prend côté pipe, sinon, on s’occupe de toi avec l’autre côté.

Nous découvrons ici, les ancêtres des Pépères,

nous n’avons rien inventé, ils avaient déjà les toilettes, la cuisinière et les placards.

Impossible de finir ce musée sans passer devant les célèbres Winchester…

Après un passage en ville où la vie des cowboys est rejouée tous les soirs dans la rue

Nous allons, voir l’ATTRACTION de la ville : le rodéo. Michel craint un peu le traitement des animaux, mais, il faut connaitre pour juger.

Tous ces gens sont nés là-dedans, et vivent ces moments entre passionnés.

La préparation des chevaux qui seront montés est minutieuse, car une sangle est mise et serrée autour du ventre sur une partie assez sensible mais pas les organes génitaux nous a-t-on dit

Dès que le cheval est lâché avec son cavalier, il n’a d’autre objectif que de l’envoyer en l’air. Et ça marche…

Presque à tous les coups.

S’il n’y arrive pas dans les premières dizaines de seconde, un autre cavalier vient enlever la ceinture du cheval et il se calme.

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, dès qu’il a éjecté son cavalier, il se calme, même avec la ceinture serrée.

Entre les disciplines, un peu de pub

Puis vient le tour des cavalières qui doivent effectuer un parcourt très serré dans un minimum de temps. Impressionnant…

Elles commencent très jeunes

Même sans fonction précise, dès l’enfance, cette gamine décide d’investir la piste, ça promet…

Enfin, nous avons droit à l’épreuve de la capture au lasso de petits veaux.

Malgré la dureté de la scène, ce soir, ils sont tous repartis au galop hors de l’arène.

Voilà, c’est Cody, une vraie ville du Far West que Michel ne voulait pas manquer.

Même que dans les supermarchés, les vrais Cowboys ont encore le colt à la ceinture.

Et quand Michel le fait remarquer à Doreen avec un grand sourire, un autre client nous regarde et insiste sur le fait qu’ici, c’est la loi. Tout le monde peut porter une arme.

Ensuite, nous passons par Montpellier et Paris (la marque des pionniers français est assez présente dans le Nord des Etats Unis)

Puis devant la maison où Butch Cassidy a passé son enfance

Et filons tout droit sur Las Vegas laisser Pépère au chaud et au sec.

Voila, c’était un petit retour en arrière, la prochaine fois, nous collerons au voyage 2019.