vacances et fait divers

Michel Vacle Amerique du nord Laisser un commentaire

Suite à l’insistance de Doreen, nous décidons d’aller en basse Californie cette année alors que c’était au programme de l’année prochaine.

C’est donc en Ferry avec cabine privée, salle de bain et toilettes que nous partons pour 12 heures de traversée. En fait, la formule est originale, nous pouvons dormir dans Pépère, avec vue sur la mer depuis la mezzanine.

Nous avons la chance de voir des dauphins

Et des oiseaux

Le lendemain, au port, nous découvrons une mer paradisiaque.

Ça sent bon les vacances !

Nous nous dirigeons directement sur La Paz, capitale de l’état.

En plus de leurs poubelles maintenant traditionnelles pour nous,

Ils ont eu le bon gout d’exposer des statues thématiques, tout au long de la promenade.

Baleine

Perle géante

Etc. Nous avons même l’agréable surprise de retrouver le commandant Cousteau.

Nous restons une journée à La Paz, pour refaire les provisions et après une première nuit au camping de la ville, nous allons un peu plus au sud explorer les lieux

Et s’installer en camping sauvage sur une plage.

Sauvage, oui, sauf que, alors que cette plage fait 2 km de long, une voiture vient s’installer à 2pas de nous, toutes portes ouvertes et bien sûr, la musique à fond.

Deux hommes, s’installent devant le capot pour boire des bières. Tout ça le plus naturellement du monde.

Bon, ils vont boire un coup et s’en aller, soyons patients.

3 heures plus tard, Michel décide d’aller négocier un peu de silence auprès de ces Mexicains.

Les deux bonshommes en pleine discussion, ne semblent pas comprendre la gêne qu’ils occasionnent. Mais avec la plus grande courtoisie, acceptent au moins de fermer la portière qui donne sur notre côté.

-de toute façon, on va partir.

Effectivement, vers 9h, nous pouvons profiter de notre paradis.

En fin d’après-midi, nous avions assisté à un rituel que nous reverrons plus tard. Ils s’installent dans l’eau tout habillés pour discuter et boire des bières.

Nous retournons ensuite à La Paz pour quelques soudures et un peu de polyester. Sauf que nous avions pris rendez-vous avec le spécialiste polyester, mais il n’est pas venu…

A l’entreprise, ils n’ont pas l’air de trouver ça extraordinaire, car au Mexique, un rendez-vous n’est pas toujours figé. Finalement, nous convenons d’un nouveau rendez-vous lundi après le Week end.

En attendant, nous filons au sud à la réserve de Cabo Pulmo pour le Week-end.

Michel fera du snorkeling, car ces régions à baleines ont été désertées depuis 1 mois. C’est pas de chance, mais nous en avons déjà vu ailleurs.

Nous voilà installés face à la barrière de corail, tout juste distante de 50 mètres.

Finalement, le matin, nous sommes virés pour laisser la plage aux bateaux d’excursions. Michel un peu fâché, décide d’aller plus loin, mais dans la précipitation oublie de fermer la fenêtre des toilettes qui s’arrache.

Merde, merde et remerde !!!!!

Il lui faudra travailler plus d’une heure pour tout réparer, mais, il ne reste plus de trace de cet accident.

Ce coin nous porte la poisse, allons plus loin

Derrière un cap, nous prenons le risque de nous ensabler pour aller après un village de pêcheurs.

Pendant que les pêcheurs se reposent de leur nuit de travail,

Michel s’équipe et part pour une petite plongée seul dans cette petite baie.

Finalement, après une heure, dans une eau peu claire, à traquer les poissons exceptionnels et les tortues introuvables, Il se dit que dans un endroit pareil, s’il était un requin, il viendrait bien chercher à manger.

Alors, retour vers Doreen qui a tout surveillé de loin.

Opération dégonflage des pneus pour passer le sable, un peu de piste et nous allons à une autre plage où le corail est plus accessible.

A nouveau équipé, Michel part vers le large après les rochers., ici, l’eau est claire.

Une heure plus tard, le revoila.

-Y a un courant de folie, sans m’en rendre compte, j’étais déjà parti là-bas ! Incroyable.

Un peu plus tard, Doreen s’étonne de voir un groupe de 3 jeunes.

-Ils ont l’air inquiets et hier, ils étaient quatre ?

En fait, ils cherchent et appellent le quatrième. Il est parti se promener sur la plage en même temps que Michel était en mer. Mais lui, n’est toujours pas revenu.

Les heures passent et les copains refont le trajet supposé en appelant, Doreen cherche à la jumelle,

mais rien.

A la nuit tombée, leurs recherches sont toujours sans résultats et tout le monde est en soucis, mais que faire. Michel en déduit qu’il a certainement décidé de se baigner et peut être qu’un requin…. Ou il aura été emmené par le très fort courant contre lequel il n’a pu lutter que grâce à ses grandes palmes.

Nous allons nous coucher assez tard, et au matin, rapidement la thèse de l’accident s’impose.

Les hélicoptères de l’armée

Et  la police

Font des navettes pour retrouver le malheureux.

Il y a même l’ambulance qui s’installe à coté de nous.

Finalement, nous partons, avant de savoir et un peu traumatisés quand même, mais Doreen trouve le lendemain les informations sur internet.

Le jeune homme a été retrouvé à 300 mètres de la plage par 3 mètres de fond dans le corail. Il est difficile d’avoir des certitudes, mais il semble qu’un requin l’ait blessé avant de le laisser.

Le fait est qu’un ancien a raconté qu’il y avait souvent des requins dans cette baie, mais que les autorités ne souhaitent pas communiquer sur le sujet. Michel a comme une petite angoisse à l’idée d’avoir été dans l’eau au même moment…

Nous retournons ensuite vers notre quartier général de La Paz par une piste de sable le long de la mer où se côtoient les propriétés des riches américains du show business

Et les vieux camping-cars des intoxiqués du surf.

Il faut dire que les vagues sont belles à surfer.

Déjà 6000 Kilomètres depuis la dernière vidange, il faut recommencer avec cette fois, plein de petits bidons.

Demain, nous continuerons à remonter cette magnifique presqu’iles qu’est la Baja California.