blues rock et belles autos

Michel Vacle Amerique du nord, Etats Unis Laisser un commentaire

Après une nouvelle période de SPAM indésirables qui avaient bloqué le site, Tourdumondepepere.com reprend du service.

L’an dernier à Memphis, nous avions adoré l’ambiance, mais nous avons souvent entendu parler de Nashville pour ses spectacles de blues, rock et country.

Cette année, ce sera donc Nashville.

Dès notre arrivée, nous cherchons une place autour du stade de la ville, mais, exceptionnellement, cette semaine, il n’est pas permis d’accéder au parking. Un énorme évènement se tient dans la ville ce Week end. La sélection des meilleurs joueurs de baseball de l’équipe pour le prochain défi

Les employés n’en reviennent pas que nous ne connaissions pas l’existence de ce méga événement

Finalement bien garé pour deux jours grâce, à la complicité d’un employé

nous traversons le pont en direction de la rue du Rock, Broadway aussi appelée Honky Tonk

Et c’est parti pour une grosse balade musicale dans la ville où est mort une des idoles du rock, Johnny Cash.

Pour les amateurs de musique en live, c’est le rêve.

Nous commençons par le Honky Tonk

A l’intérieur, l’ambiance est vraiment Rock

Et c’est parti pour la tournée des concerts gratuits

Chaque bar a son groupe, nous passons de l’un à l’autre

Dehors, c’est aussi la fête, tout le monde est heureux.

Seuls quelques magasins de souvenirs ou de santiags arrivent à trouver leur place au milieu des bars musicaux.

Nous terminons cette journée par un énorme concert produit par un groupe d’un niveau largement international.

Un moment, toute la salle, et même ses partenaires du groupe, s’extasient devant ce guitariste exceptionnel.

Il nous balance en pleine figure un morceau de Jimmy Hendrix à vous donner la chair de poule pour des heures.

Le soir nous retournons dormir dans notre Pépère la tête pleine de cette musique fabuleuse, mais, peut-être déjà d’un autre âge. En effet, comme sur la mythique route 66, nous n’avons pas vu beaucoup de jeunes.

Nous avions vu sur internet que l’usine Corvette, pas très loin d’ici, organise des visites depuis 2019. Alors après avoir enfin fait réparé une crevaison lente, de moins en moins lente,

nous faisons les kilomètres nécessaires et commençons par le musée.

Malheureusement, nous apprenons au guichet que nous n’aurons accès qu’au musée, les visites d’usines vont effectivement être possible, mais pas encore maintenant.

Dommage…

C’est un musée assez classique où les jolis spécimens sont exposés

Certain, en situation d’époque.

Pour rassurer le client potentiel, est également exposée la voiture de crash test

Elle n’a effectivement pas trop de mal, mais pour 35  miles/heure, c’est déjà pas mal…

Un châssis avec sa mécanique sans carrosserie.

Pour les passionnés comme Michel, la vue de cet ensemble, compact et bien équilibré, explique l’efficacité de ces voitures. Ici, une C6

Malgré ce magnifique exemplaire et quelques autres,

nous avons un regret en visitant ce lieu, nous nous attendions à voir beaucoup plus de voitures de compétition.

Plus loin, à 200 mètres du musée, un vielle homme présente sa collection personnelle et quelques véhicules anciens mis en dépôts pour la vente.

Et, nous laissons les corvettes pour reprendre notre route.

Bon, lui, il va lui falloir des années pour se convertir à Corvette…