Journées fossiles

Michel Vacle Amérique du sud, Argentine Laisser un commentaire

Du 19 au 20

Après les pingouins, nous traversons la région fossile.

D’abord l’énergie fossile, en direction de Comodoro où en l’espace de quelques kilomètres, nous passons du désert à cette grande ville balayée par des vents violents. L’odeur du pétrole y est bien présente ainsi que l’odeur de l’argent qui va avec.

Entre les puits de pétroles,

IMG_6344
nous rejoignons Caleta Olivia, autre ville pétrolière. Nous y trouvons un bon bivouac pour la nuit, à l’abri du vent, au bord de la mer.

IMG_0973

C’est vraiment incroyable le nombre de bivouac tranquilles que nous trouvons dans ce pays.

Après cette bonne nuit, nous allons à 250 km voir une forêt pétrifiée que nous avait conseillée nos amis Jean Jacques et Chantal.

La route de Patagonie n’est pas très enthousiasmante, des lignes droite au milieu de rien.

50 km avant notre arrivée, nous prenons une piste en tôle ondulée. Est-ce que Michel a perdu confiance en Pépère avec toutes ses pannes successives, mais sur cette tôle, il vibre de partout et ça nous inquiète.

Un peu avant d’arriver,

IMG_1001

enfin le décor change, et pas qu’un peu, c’est superbe.

IMG_6382 IMG_6356

Nous voilà à l’entrée du site, c’est gratuit, un petit musée nous explique un peu (trop peu) les périodes sur plusieurs dizaines de millions d’année.

Ici, nous entrons dans « Jurassique parc ». Et c’est incroyable, il y a plus de 100 millions d’années, les cendres du volcan Madre e hija

IMG_1102

ont recouvert la forêt tropicale qu’il y avait ici. (On a de la peine à le croire)

Et, recouvert de ces cendres, les arbres se sont petit à petit fossilisés avant que l’érosion du vent ne les découvre à nouveau.

IMG_1036

En parcourant à pieds le site, il faut vraiment toucher ces arbres pour se persuader que ce n’est pas du bois.

IMG_6378

Même l’écorce est de couleur différente.

IMG_6381

IMG_1061

Et ce morceau, ne croirait on pas que la vermine travaille encore dessus ?

IMG_6359

En tout cas que ce soit Doreen

IMG_1049

Ou Michel,

IMG_1045

ils sont ébahit par cette curiosité géologique.

Encore sous le coup de cette découverte, nous faisons nos 50 km de tôle ondulée en sens inverse,

IMG_6351

il est tard et nous hésitons encore.

On continue ou pas ?

Une fois la route goudronnée récupérée, nous décidons de tenter le coup de notre prochaine étape « Puetro San Julian. »

Après seulement 5 km, Michel entend un bruit !!! Nous stoppons. C’est pas grand-chose, juste la petite bombonne de gaz d’un amortisseur qui traine par terre.

IMG_1113

Mais ce n’est pas fait pour augmenter notre capital confiance en Pépère. En 20 mn, Michel trouve une solution provisoire pour le fixer et c’est reparti.

IMG_1112

Sauf qu’avec cet imprévu, nous roulons de nuit et on n’aime pas ça.

IMG_1107

Nous voilà à Puerto San Julian

IMG_1110

Nous allons directement au camping municipal. Il est fermé mais nous ouvrons la porte et pouvons enfin nous reposer.