la carretera australe

Michel Vacle Amérique du sud, Chili Laisser un commentaire

Du 17 au 21 avril

Ce matin, nous quittons Gaston, pour le nord.

Plus de 600 km de Carretera Australe à faire.

IMG_8636

Si la piste n’est pas meilleure, nos dos vont souffrir.

IMG_9400

Avant de partir, Doreen découvre une fleur et une pomme sur le tableau de bord devant elle. Qui a eu cette attention pour elle ?

IMG_8622

Michel penche pour Gaston.

Perdu, c’est Jonathan…

Il lui doit bien ça. Elle lui fait la cuisine et le coucoune comme son fils quand il est avec nous.

En route, il fait le pitre

IMG_8318

Un peu après ce point de vue,

IMG_8712

Il doit nous quitter. Peut-être a t-il trouvé un travail pour continuer son voyage. Mais,  il s’accroche un peu à nous.

IMG_8717

Finalement, nous le laissons à son moyen de transport favori.

IMG_8731

Nous arrivons le soir à Puerto rio tranquilo au bord du lac Carrera, le deuxième plus grand lac d’Amérique du sud. Son eau est merveilleusement belle, mais la pluie et le brouillard nous empêchent d’en profiter réellement.

Nous avons prévu une étape ici pour aller visiter la Cathédrale. Tout le monde nous a conseillé la visite de ces rochers travaillés par l’eau et le vent.

Arrivés tard, nous bivouaquons juste au bord du lac.

IMG_8963

La grisaille nous met un peu le bourdon. Pour une fois, nous n’avons pas de chance. Surtout que le lendemain, la pluie s’invite pour la visite. L’heure et demie de bateau n’est pas des plus confortables.

IMG_8939

Nous commençons à voir les sculptures, effectivement, c’est très beau.

IMG_8901

Un chien a même été sculpté par les éléments pour garder le site.

IMG_8869

Malgré tout, nous attendons toujours la cathédrale. Voilà que le type qui conduit le bateau nous annonce la cathédrale…

IMG_8908

Oui, c’est très beau

IMG_8898

Mais, nous sommes un peu déçus. Nous nous attendions à une grande grotte avec des arcades gigantesque. Nous avons plutôt visité plusieurs petites chapelles bien jolies.

Notre prochaine étape est la capitale de la région. Coyhaique. Sur cette portion de route, la piste est terrible. Quelques km comme ça, OK, mais des centaines c’est une autre affaire…

IMG_8401

Nous en bavons toute la journée sans vraiment profiter de la nature, Tous les deux, les yeux fixés sur les trous de la piste. Franchement, une journée très difficile.

Et d’un coup, juste avant un petit village, la piste, ou plutôt le chemin de bœufs, devient goudronné pour les 100 derniers km. Bon, ok, ça monte et ça tourne mais, quel plaisir…

IMG_8485

Il est tard, nous cherchons un endroit pour dormir à l’abri des éboulements. En regardant les montagnes et les rochers au bord de la route, nous avons le sentiment que mourir écrasé sous un caillou ici n’est pas impossible.

IMG_8473

Ici, on ne risque rien.

IMG_8466

Le lendemain, nous redescendons de la montagne avec toujours une nature en feu.

IMG_8508

Nos dos n’en peuvent plus, nous décidons de passer deux nuits à l’hôtel à Cohyaique. Charmant ce petit hôtel !

IMG_8613

La ville aussi

IMG_8593
Nous faisons tous les pleins, gasoil, nourriture et énergie pour nous.

Puis, nous prenons la route pour Chaitain, notre dernière étape de cette jolie mais usante carretera, 400 km avec l’espoir d’être moins martyrisés par la piste.

Elle alterne entre du goudron au début, puis une piste un peu meilleure et des travaux.

IMG_9033

Des éboulements

IMG_8378

De gros arbres morts en très grosse quantité

IMG_9182 IMG_8415

Et, choses incroyable, nous évoluons parfois dans une espèce jungle assez étonnante sous cette latitude.

IMG_9209

IMG_9023

Avec des feuilles énormes

IMG_9548

et des fougères géantes.

IMG_9769

A côté des glaciers.

IMG_9055

Arrivé à Puyuhuapi, (à vous de le prononcer) Nous retrouvons Rosa et Daniel, il amuse les enfants du village avec son drone.

IMG_9318
Nous dormons sur la pelouse du gymnase, sans le savoir, nous sommes à côté des gendarmes.

IMG_9320

La nuit est royale dans ce tout petit village perdu.

IMG_9343