Le rêve américain

Michel Vacle Amerique du nord, Etats Unis Laisser un commentaire

Le rêve américain

Pour continuer notre monté vers le nord, nous décidons de traverser la Géorgie et l’Alabama par

les petites routes et villages de l’Amérique profonde.

Là, nous comprenons que le « rêve américain » est un vrais cauchemar pour les gens de ces états délaissés.

La misère et le délabrement sont omniprésents.

Voilà les habitations.

Certaines sont abandonnées

Mais la plupart non.

Si si, ils vivent dedans.

Bien évidement tout cela engendre une terrible violence et lorsque nous nous arrêtons pour faire le plein, deux hommes, intrigués par notre présence sur ces routes, viennent discuter avec nous.

-vous êtes armés ?

-non !

-alors, c’est trop dangereux pour vous ici.

Surtout, ne vous arrêtez pas n’importe où et si vous restez dans le coin, venez à la maison, nous vous prêterons une arme.

-Non merci, de toute façon, nous continuons notre route.

Pourtant, ils ont l’air gentils tous ces potentiels assassins…

Malgré tout, les extérieurs doivent être un minimum entretenus.

Tout est triste depuis 3 jours que nous traversons ces états.

Tout ? Pas vraiment, ils ont leur soleil…

Dieu

Ils ont des églises « concurrentes » partout. Eglise Catholique, Méthodiste, Church of Christ, Church of Christ First etc etc etc….. Dans le moindre petit village, on peut en compter 4 ou 5.

Le troisième soir, nous cherchons un coin pour dormir et franchement, les campings sont terribles. Ils sont plutôt destinés aux personnes sans logement qui vivent dans leur caravane.

Il est hors de question de dormir n’importe où dans cette ambiance alors nous prenons le premier supermarché « Walmart » pour dormir sur le parking. Au bout de 10 minutes, Doreen voit, juste à coté de nous, une transaction en liquide de produits défendus.

-Moi, je ne dors pas là.

-Ok, on va plus loin.

30 kilomètres plus loin, un autre Walmart nous accueille. Il est beaucoup plus sûr et la nuit est calme.

Puis, nous laissons cette misère pour aller chez Linda, une copine d’école que Doreen n’a pas revue depuis 33 ans. Elles avaient passé leur enfance de 6 ans à 12 ans, dans cet internat de brousse au Zimbabwe.

Nous restons ensembles deux petits jours. Assez pour constater, là encore, l’immense dévotion de ce couple catholique.

Ils sont venus ici, depuis Chicago, pour être proche de ce monastère, nous allons tous les 5 avec leur fils, voir cette merveille.

il est vrai assez magnifique pour une construction récente.

Au début des années 1900, un moine a passé sa vie à reproduire en miniature tous ces monuments religieux.

Il faut reconnaitre que c’est bluffant.

La dernière soirée se passe avec des voisins, sans doute attirés par Pépère garé devant la maison.

Paul et Linda acceptent de bon cœur ces visiteurs du soir. Chacun profite un peu du diner.

Et ce sont les « au revoir », mais dans combien de temps ?

« DIEU SEUL LE SAIT »

On a failli oublier les tornades… Le mois denier, une très grosse de ces monstres a fait d’énormes dégâts pas loin d’ici, nous l’avions vu au infos en France

Dans le village, il y a quelques abris de tornade, Paul nous emmène en voir un.

Et, hasard de la vie, dans la nuit, alors que nous dormons,devant la maison, dans Pépère ,

la sirène  rugi plusieurs fois.

Nous ne bougeons pas, ne sachant pas ce que c’est. Mais le lendemain, nous comprenons que Paul a passé une partie de la nuit sur

la météo locale pour suivre le parcours d’une tornade autour de nous…

On a encore eu chaud…