Les volcans se cachent

Michel Vacle Amérique du sud, Pérou Laisser un commentaire

Nous voilà à Baños, petite ville avant l’Amazonie, nous souhaitons profiter de cette jolie région avant d’aller à Quito.  L’Amazonie, malgré les nombreuses propositions des agences, Michel préfère aller la voir dans le parc de Yasuni plus au nord.

Comme toujours, notre premier souci est de trouver un terrain pour Pépère, nous prenons une route qui monte en face du volcan Tunrungahua. Mais au bout de quelques kilomètres d’une montée de folie, nous renonçons.

En descendant, nous avons une belle vue sur la ville et ses cascades.

IMG_5788

Après un grand tour de ville, un petit hôtel nous accueille sur son petit terrain

avec vue sur la grande cascade de la ville.

IMG_5880

Il faut entrer au chausse pied.

IMG_8526

Nous avons plaisir à visiter cette petite ville assez tranquille.

Dans la rue le physique des indiens d’Amazonie se retrouve sur tous les visages

IMG_8478

IMG_8501

Le hall des restaurants  est bondé

IMG_5839

Et ils se régalent.

IMG_8491

Cette dame, fait rôtir des cochons d’inde appelés ici, des couilles.

IMG_5836

Depuis le Pérou, nous assistons à ces barbecues, spécialité andine, sans jamais nous résoudre à y gouter.

Un petit garçon essaye, comme il peut, d’attirer les clients dans le magasin de sa maman.

IMG_8495

Pour amuser les touristes, tout est permis.

IMG_8493

C’est le week end de Pâque, alors Doreen, en bonne catholique,  est heureuse de trouver la cathédrale.

IMG_8832

IMG_8469

A l’intérieur, la cérémonie dure toute la matinée. Deux mannequins sont installés autour du prêtre.

IMG_8465

La principale attraction de la ville, à part ses stations thermales, c’est le volcan Turungahua. Il est toujours actif et depuis le début de l’année, il a déjà craché sa lave plusieurs fois.  Allons voir ça.

Pour une fois, suite à l’expérience d’hier, nous décidons de ne pas hisser nos presque 4 tonnes à travers des pentes au pourcentage incroyable. Nous prenons donc un promène couillons…

Musique à fond. Quelle galère !!! Michel peste contre notre mauvaise idée.

IMG_5913

A l’arrivée, un brouillard à couper au couteau. Pas de bol !

IMG_8509

Nous restons plus d’une heure à espérer une éclaircie.

Peut-être celle-là ?

IMG_8510

Non.

Bon, on ne peut pas toujours avoir de la chance.

Le lendemain, nous partons pour la vallée des cascades.

IMG_5899

L’Amazonie n’est pas loin…

IMG_8716

Nous ne sommes pas seuls,

Les attractions pour touristes sont nombreuses, surcharge? ou pas…

IMG_5905

Et, devant la première,  nous rencontrons même la sœur d’une femme de Romans, à coté de Michel sur la photo

IMG_5940

Egalement, cette famille de colombiens dont la femme a habité en France. Son mari nous donne plein de tuyaux pour la Colombie.

IMG_8619

Nous sommes impressionnés par la cascade « d’el diablo »

IMG_8596

Dans un décor tropical,

IMG_6074

Cette cascade est bien aménagée,

IMG_8604

Il faut tout de même accepter de se mouiller

Et de passer plusieurs ponts suspendus

IMG_6030

Au début, Doreen hésite, mais finalement, elle les traverse avec plaisir

IMG_8670

Pour les amateurs de fleurs, ce jardin naturel est magnifique.

IMG_8620

IMG_8640

IMG_8434

IMG_8705

Après d’autres cascades,

IMG_8671

 

cette belle journée se termine au camping d’une jeune brésilienne.

IMG_8722

Elle est bien isolée, au milieu de sa jungle, pour une jeune femme seule.

Avant de repartir de la région, Doreen veut faire un petit tour sur la cascade dans une benne.

IMG_8751

IMG_8821

Michel l’accompagne et prend l’envie d’essayer le canope. Il se prépare,

 

IMG_8763

 

se présente face au vide

 

IMG_8773

et c’est parti

 

 

IMG_8780

Belle sensation, mais trop courte.

IMG_8782

Un peu vexés de ne pas avoir vu le volcan, nous faisons une dernière tentative par l’autre côté sur une route très étroite et encore une fois avec une pente inappropriée pour Pépère.

Après 10 km nous ne voyons toujours pas le volcan. Nous croisons des randonneurs qui nous disent qu’il faut terminer à pied. 3 h de marche à plus de 3000 m. Ils n’ont pas vu le volcan.

Bon OK, on redescend, pour le plus grand bonheur d’un paysan qui profite de notre charrette.

La pente est raide, les épingles bien trop serrées pour Pépère, nous les prenons en deux fois. Et dans l’une d’elle, crac !!! un gros bruit à l’avant, la pièce changée à Loja, à peut-être cassée de nouveau. Bizarre, peut-être avons-nous un problème de différentiel ? on verra plus tard.

Pour ne pas casser d’avantage, nous débrayons les roues avant et partons pour la Laguna Quilotoa, notre prochaine étape.

Sur la route, l’accumulation des cendres volcaniques nous prouve, s’il en était besoin, l’importance des éruptions passées.

IMG_8912

IMG_6202

 

Malgré les nuages, Le paysage est toujours très agréable.

IMG_6165

IMG_9032

IMG_8935

Les maisons sont encore différentes dans cette partie retirée de l’Equateur

IMG_6222

Il y a même un canyon assez étonnant, on a plus l’impression que la terre s’est écartée, plutôt qu’une séquence d’érosion.

IMG_9036

Nous cherchons à dormir pas trop haut, mais finalement, nous terminons la journée au bord du cratère, à 3800 M…

Nous ne sommes pas seuls, Françoise et Alain, un couple de français, est déjà là. Encore une nouvelle rencontre intéressante, en voyage depuis le canada, ils sont très sympathiques.

Le lendemain, nous nous attaquons à la lagune, formidable lac de cratère.

IMG_6094

Doreen descend la moitié et remonte à pied, c’est déjà pas mal, vu la profondeur,

IMG_6110

Nos nouveaux amis font l’aller 30 minutes et le retour 1h30 à pied.

Michel descend jusqu’en bas, mais, remonte sur le dos d’une mule.

DCIM100GOPROG0202441.

La pluie nous a épargnés le temps de de cette petite escapade,  mais le reste de la journée se passe sous la pluie

Travail à l’intérieur pour le site et le soir, nous prenons la route pour dormir un peu plus bas, Alain connait un point GPS pour dormir.

Ce paysan de retour des champs,

IMG_6179

Nous dit carrément de nous mettre bien à plat sur la petite place à côté de l’école.

IMG_6181

Nuit mouillée, nos amis sont déjà partis depuis plus de 2h quand nous nous décidons à notre tour à aller sur Quito. Nous passons d’abord par la réserve du Cotopaxi dans l’espoir de voir ce volcan lors d’une éclaircie.

Bien installés, au pied du volcan, nous attendons patiemment la fameuse éclaircie. Elle ne viendra pas vraiment,  le mieux que nous verrons aujourd’hui, c’est ça !!!!

IMG_8901

IMG_9101

Finalement, nous sommes délogés de notre point de vue par des gardes. Il faut savoir que ce volcan est encore très actif. Il y a eu une éruption au début d’année et la vigilance est grande car ils en attendent une grosse pour… on sait pas quand ?

D’ailleurs, Doreen a remarqué que le niveau d’alerte était jaune à l’entrée et orange à la sortie 2 h plus tard. Les gardes, après nous avoir demandé de partir, sont restés pour faire des mesures, ils étaient très sérieux.

Journée mouillée, journée gâchée…  (Nouveau proverbe)

Nous arrivons le soir à Quito, chez Sylvia, la sœur d’une amie de la sœur à Michel….

IMG_6425

Il pleut toujours des seaux d’eau, mais nous sommes maintenant dans un appartement pour 2 jours.