Ouf !!! On redescend.

Michel Vacle Amérique du sud, Bolivie Laisser un commentaire

21 au 23 juin

Le jour même de la cérémonie du solstice de Tiwanaku, nous prenons la direction de la plaine amazonienne. Nos organismes en ont définitivement mare de l’altitude.

Notre route nous fait repasser par El Alto (banlieue de La Paz) La circulation est difficile,

IMG_7685

nous comprenons vite pourquoi, ici aussi, le solstice offre l’occasion d’une grande fête. En face de nous, la voie est bloquée pour un défilé genre carnaval.

IMG_3167

IMG_3171

IMG_3181

IMG_3194

IMG_3198

En quittant la ville, nous passons a coté de ces « pendus ». Nous n’avons pas compris la signification de cette scène macabre.

IMG_7716

Puis, nous reprenons la route sur l’Altiplano.

Avec ses fermes isolées

IMG_3244

IMG_3257

Et bien sûr, encore des patates…

IMG_3305

Sur ces routes, les mendiants, ne sont pas des hommes, mais des centaines de chiens sdf qui attendent toute la journée qu’un automobiliste leur donne quelque chose. C’est assez étonnant à voir.

IMG_3280

En ce qui nous concerne, c’est désespérant, à chaque fois qu’on croit enfin descendre, ça remonte…

IMG_3289
Nous repassons ainsi plusieurs fois les 4000.

Et, même à cette altitude, la règle est la même, les gens profitent d’un poste de contrôle pour faire du commerce et gagner quelques bolivianos.

IMG_7767

Nous traversons quelques montagnes

IMG_7737

IMG_7745

et après cette église,

IMG_7730

arrivons à Cochabamba. Nous pourrons enfin dormir à 2500 mètres.

Nous passons la nuit dans une ruelle en terre, à coté d’un garage. Au matin, le patron vient nous voir pour discuter un moment avec ces drôles de touristes qui dorment n’importe où.

IMG_7846

Après une bonne nuit (enfin…), nous reprenons notre descente.

Le vert, commence à apparaître timidement au milieu des cultures

IMG_7902

Et très vite, c’est la forêt tropicale qui borde notre route.

IMG_7900

IMG_3516

IMG_3513

IMG_3512

La route n’est pas toujours parfaite,

IMG_7987

Mais, ça fait du bien aussi de retrouver un peu de chaleur

Des oiseaux

IMG_3542

Et des fruits bien frais.

IMG_3549

Ici, les tenues encombrantes de l’altiplano laissent place à un peu plus de liberté.

IMG_3582

Nous avions prévu de passer la nuit au camping de Villa Tunari, mais il est fermé.

IMG_7988

Après une recherche en bordure de la ville, Doreen voit devant une cabane, écrit à la main, un tout petit écriteau marqué camping.

Nous nous arrêtons, et sur le pas de la porte, un homme est assis sur une chaise.

Il semble que la chaleur moite ne lui permet pas de réagir. Doreen descend de Pépère et va l’obliger à travailler un peu.
Pour 3 € la nuit, électricité comprise, ils nous acceptent pour seul client.

Nous voilà à 300 mètres avec une chaleur humide dans un camping à la végétation luxuriante.

Pour fêter çà, nous sortons fauteuil, table et chaises. Nous pouvons pour la première fois depuis un mois manger dehors. Moment agréable.

IMG_7992

A 300 mètres, malgré la chaleur, on dort bien… seul problème, c’est que les voleurs s’en doutent.
Et au petit déjeuner Michel découvre qu’un moyeu avant n’est plus là…

IMG_8000

Il va voir le propriétaire pour demander où trouver un garage.

– problème avec ma camionnette
– Pas possible ici, police passe toute la nuit

Dans la tête de Michel…
-Mais qu’est ce qu’il raconte lui, je ne lui ai même pas encore dit ce qui m’arrive !!!
-Merde, le con ! C’est lui ou son fils qui l’a piqué pendant qu’on dormait.

Pas la peine de chercher à discuter dans cette région de trafiquants de cocaïne, de toute façon, on n’aura pas raison.

-Tu connais un garage (connard…)
-oui là bas.

On plie et direction le garage où nous comprenons rapidement la complicité avec le camping.

IMG_8005

Il nous propose des pièces neuves en remplacement, mais elles ne sont pas Toyota. Michel ne veux que du Toyota, alors après avoir évalué la situation, nous partons sans réparer et sans possibilité d’enclencher les 4 roues.

Ce qui est fait est fait, alors nous n’en faisons pas un fromage et allons, comme prévu, voir le parc Machia que nous avions envisagé de parcourir.
Pépère attendra Santa Cruz pour la réparation.

Belle balade dans la forêt

IMG_3653

Jusqu’au « mirador » bien plus haut.

Un gros singe araignée est déjà là avec quelques jeunes. Alors qu’il semble tranquille dans son coin, il vient à toute vitesse vers Doreen et lui subtilise sa boisson.

IMG_8024

Tu parles ! du sprite, c’est bon…

IMG_8021

Il se régale.

IMG_3666

En fin de bouteille, Doreen essaye de l’aider,

IMG_3662

mais pour protéger son bien, il la mord… Pas trop fort heureusement.

D’un coup il jette la bouteille et fonce sur Michel pour prendre la sienne.

Il n’arrivera jamais à l’ouvrir malgré tous ses efforts.

IMG_3669

En redescendant, nous en croisons d’autres en forêt. Avec leurs bras démesurés, ils sont très à l’aise avec les troncs d’arbres.

IMG_3717

Ils ne sont pas seuls, ces petits singes écureuil nous occupent un moment.

IMG_3630

Et ce capucin, qui cherche à nous intimider,

IMG_3812

Il est très expressif, nous pouvons en quelques minutes surprendre sa panoplie de mimiques tout à fait humaines.

Attentif,

IMG_3793

Fatigué

IMG_3799

En colère

IMG_3800

Plein de doutes

IMG_3801

Drogué à la coca

IMG_3806

Ou suppliant.

IMG_3809

Malheureusement, les Perroquets que nous pensions voir ne sont pas là.

C’est d’autant plus dommage qu’avec notre moyeu volé, nous décidons de ne pas remonter vers l’Amazonie cette année.

Après ce bon moment, nous prenons la route de Santa Cruz. Nous y trouverons Toyota pour bichonner Pépère.