le passo de jama

Michel Vacle Amérique du sud, Argentine Laisser un commentaire

Ce vendredi 22janvier, nous quittons Salta pour San Pedro d’Atacama au Chili.
Un dernier regard sur ces gauchos de passage,

IMG_0425
Sur les paysages typiques de cette région

IMG_2103

IMG_0438
Un coucou à cet âne bien décoré

IMG_0441
Et nous commençons la difficile montée vers le passo de Jama à plus de 4800 mètres.
Ça monte grave…

IMG_2149
Joseph, un sympathique brésilien est heureux de s’imposer cette épreuve en vélo.

IMG_2142
Pépère, lui, il n’aime pas ça du tout, sans turbo, il proteste à grands lâcher de fumée bleue ou noire et tousse comme un grand malade.

IMG_2154
Finalement, pour éviter de dormir trop haut, nous restons au bord de ce « salar grande » pour la nuit.

IMG_2160
C’est pas mal du tout, bon, ok, à regarder ces panneaux, on est un peu loin de tout.

IMG_2177
Mais l’exploitation de ce sel donne quelques photos sympas.

IMG_2206

IMG_2272

IMG_2295

IMG_2275
Après une nuit bien seuls et au calme, nous reprenons notre ascension du Passo de Jama, Finalement, Joseph ne montera pas dans Pépère, Doreen a pris son vélo juste pour la photo…

IMG_2296
Avant la dernière montée, nous croisons encore deux cyclistes, cette fois, ce sont deux belges qui arrivent du nord et descendent à Ushuaia à 3400 KM, fait bon être jeunes…

IMG_2305
Lui, c’est le cameraman d’un groupe de motards avec sa Gopro sur la tête.

IMG_2315
Quelques belles images

IMG_2319

IMG_2338

IMG_2331
et… encore un cycliste, Jean Philippe est un retraité français heureux . Quand il nous dit d’où il vient et où il va, là on se dit, « fait p’téte bon êt vieux aussi… »

IMG_2374
Les Albert , n’ont pas cette passion du vélo, mais il ont la même que nous, Le Toyota HZJ75 avec cellule Clemençon.

IMG_2348

C’est le premier véhicule identique à Pépère rencontré depuis le début de son tour du monde.

IMG_2345
Ici, la nature est carrément sensuelle.

IMG_2362
Avec toutes ces montées, descentes et rencontres imprévues, nous ne passerons pas encore le Passo de Jama aujourd’hui

Ce soir, nous dormirons dans le petit village frontière avec le Chili, juste à côté de cette jolie fleur du désert.

IMG_2391

Elle a autant de courage que les cyclistes car se faire belle comme çà à 4200 mètres en plein vent glacial, faut le faire…
Finalement, ce troisième jour, nous irons, c’est sur, jusqu’à San Pedro
Pépère accepte tant bien que mal, plutôt mal, de nous faire gravir le Passo de Jama. 4820 m au GPS en fait, c’est comme si on passait le mont blanc par son sommet. Alors, assez critiqué notre vieux Pépère, il l’a fait. Bravo.
Après, c’est encore une succession de paysages de folie,

IMG_2449

IMG_2457

IMG_2383
Des Salars partout

IMG_2454
Et ces statues comment sont-elles venues là ?

IMG_2480

IMG_2504
Toujours autour de 4800 m !!!

IMG_2485
Ah ! ne l’oublions pas, nous sommes dans une régions volcanique
Avec ses magnifiques volcans

IMG_2526
Et ses coulées de lave

IMG_2523
« Coulées de lave ! » parlons-en, là-bas, c’est San Pedro

IMG_2513
eh bien la route, après deux ou trois virages, descend sur la coulée de 2000 m sur 35 km en ligne droite. Pour ne pas emballer la mécanique et risquer la panne de freins, nous laissons Pépère descendre en seconde ou première.
Arrivés à San Pedro, On dort où ?
Les campings ne sont pas appropriés pour Pépère, mais rapidement sur une place, nous voyons un camion de voyageur, ils sont français. Et là, tout s’enchaine, un autre arrive, puis un autre non mais c’est pas vrai, encore un autre !!! Avec nous, ça fait 5 camping-cars français. Du jamais vu en 4 ans de voyage.

IMG_2537
Comme si c’était pas suffisant, un jeune couple de routards tunisiens, de passage, vient discuter avec nous dans leur français maternel.

IMG_2531
Alors, après l’apéro, en première loge pour ce coucher de soleil volcanique,

IMG_2534
on se la fait « à la gaulois », tous autour d’une table

IMG_2535

 

IMG_2269